05 59 63 05 16

contact[at]expert-litige.com

1 Avenue de Montbrun - Espace Adour II - 64600 ANGLET

icone linkedin

Actualités

expert accidentologie Bayonne

Actu image
Les trois types de combustion possibles

 

Les combustions dites classique comme le moteur diesel et essence ont un allumage commandé qui atteint des températures élevées qui imposent un mélange de richesse 1 sous peine de produire des polluants très difficiles et coûteux à traiter (NOx, particules…). Il est, dès lors, très difficile de baisser drastiquement sa consommation tout en respectant les normes de dépollution.

 

Tandis que la combustion HCCI (auto-allumage par compression) permet d’utiliser un mélange très pauvre sans faire grimper les températures de combustion, donc sans générer les fameux polluants bannis. Mais cette combustion s’avère quasi impossible à gérer sans souffrir de trous de combustion et de cliquetis destructeurs pour le moteur.

 

 

Enfin, la combustion SPCCI (image de droite) est un tout nouveau procédé présenté par Mazda avec son véhicule Mazda SkyActiv X. Pour contrôler précisément le moment où l’auto-allumage complet du mélange va se produire, Mazda provoque une mini-combustion autour de la bougie qui va élever suffisamment la pression pour déclencher partout l’auto-allumage. La combustion reste « froide », sans production de NOx, et avec une consommation nettement réduite.